Zoom sur la dermite séborrhéique du cuir chevelu

La dermite séborrhéique et la perte de cheveuxLa dermite séborrhéique du cuir chevelu est causée par la Malassezia, également connu sous le nom de Pityrosporum ovale, une levure présente sur le corps humain dès la naissance. Lorsque cette dernière se prolifère, elle se loge dans la graisse contenue par le sébum excrété par le cuir chevelu et peut être liée à la chute de cheveux. La dermite séborrhéique du cuir chevelu se traduit généralement par des plaques rosées et diffuses ainsi que des croûtes et pellicules sèches ou grasses.

La dermite séborrhéique du cuir chevelu peut également entraîner une éruption de tâches et de plaques recouvertes de squames grasses jaunâtres desquels peut sortir du pus, à l’instar de boutons d’acné. Elle peut également être accompagnée de démangeaisons.

À la différence du psoriasis, les plaques et squames observées dans le cadre d’une dermite séborrhéique du cuir chevelu sont moins importantes et persistent moins longtemps. Par ailleurs, elles sont diffuses alors que les plaques du psoriasis sont plus nettes au niveau des contours. La dermite séborrhéique du cuir chevelu peut également déborder sur certains endroits du visage comme à la lisière des cheveux, au niveau des contours du nez… jusqu’au niveau des articulations comme les coudes, les genoux ou encore les chevilles.

La dermite séborrhéique du cuir chevelu ne doit pas être confondue non plus avec le pityriasis. Ce dernier peut également entraîner des squames grasses qui se collent au cuir chevelu. Néanmoins, le pityriasis n’entraîne pas d’érythème, à la différence de la dermite séborrhéique.

La dermite séborrhéique et la perte de cheveux

La dermite séborrhéique n’est pas nécessairement le déclencheur de la perte de cheveux, mais elle en est certainement un facteur aggravant. Il s’agit d’une affection chronique qui touche environ 3 % de la population et qui évolue par poussées. Les facteurs liés à la dermite séborrhéique cuir chevelu incluent le stress physique ou psychologique et la maladie touche essentiellement les hommes de 18 à 35 ans. Chez les femmes, cette pathologie est observée plus fréquemment lors de la ménopause, au moment du changement d’hormones.

D’où vient la dermite séborrhéique du cuir chevelu ?

Bien que les raisons exactes liées aux causes de la dermite séborrhéique du cuir chevelu ne soient pas définies à 100 % à l’heure actuelle, les chercheurs ont identifié plusieurs éléments liés à son apparition :

  • La levure du champignon Malassezia, un champignon que nous portons presque tous depuis la naissance. Ce dernier est friand de graisse et s’installe dans les endroits où profusent les glandes sébacées, donc le cuir chevelu gras notamment. À noter toutefois qu’un cuir chevelu produisant du sébum en quantité importante n’est pas nécessairement un terrain favorable à la dermite séborrhéique.
  • Une production excessive de sébum
  • Une déficience au niveau du système immunitaire, entraînant la prolifération plus rapide du champignon.

Comment traiter la dermite séborrhéique du cuir chevelu ?

En cas d’apparition de la maladie, mieux vaut consulter un dermatologue qui peut, selon les cas, prescrire :

  • Un traitement à base de corticoïdes locaux sur une durée limitée
  • Des crèmes et des shampooings antifongiques, anti-inflammatoires et/ou kératolytiques

Les traitements préconisés par les dermatologues ne sont pas anodins et c’est pourquoi ils sont prescrits pour une durée limitée uniquement. En effet, lorsqu’ils sont utilisés sur le long terme, ils peuvent avoir des effets néfastes sur le cuir chevelu et donc sur les cheveux.

Les bienfaits de l’acide acétylsalicylique et de l’huile d’olive

Un remède naturel (vous savez à quel point j’aime ça !) permettant de soulager en cas de fortes démangeaisons, consiste à appliquer une serviette chaude et humide sur le crâne d’assouplir le cuir chevelu, pendant un court moment. Ensuite, avec un coton imbibé d’huile d’olive légèrement tiède, frottez doucement les plaques de dermatite séborrhéique. Munissez-vous ensuite de 100 mg d’acide acétylsalicylique, c’est-à-dire d’aspirine, que vous mélangez avec un peu d’eau (une cuillère à soupe environ) et que vous appliquez sur les plaques. L’aspirine constitue un excellent exfoliant permettant de détacher les squames et de soulager les démangeaisons. Lavez ensuite vos cheveux avec votre shampooing.

L’importance du régime alimentaire en cas de dermatite séborrhéique du cuir chevelu

Les scientifiques ont noté une relation entre la sécrétion de sébum et l’absorption de produits céréaliers transformés. Si vous souffrez de dermatite séborrhéique du cuir chevelu, limitez au maximum ces produits : gâteaux, pain blanc, farine, alimentation industrielle… qui sont de toute façon mauvais pour votre santé. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que je suis pour le 100 % naturel : c’est bon pour la santé et pour les cheveux ! Vous pouvez vous faire plaisir, mais essayez de privilégier le “fait maison” ou le bio.

Privilégiez les salades, les légumes verts et les fruits frais et limitez au maximum des aliments acides, dont les laitages.

Contraception et dermatite séborrhéique du cuir chevelu

Il existe des moyens de contraception à base de progestatifs qui sont à même de limiter les sécrétions sébacées et contribuent à éviter que le cuir chevelu devienne gras et donc un terrain favorable à la dermatite séborrhéique. Des solutions tout à fait intéressante, à discuter avec votre dermatologue ou avec votre gynécologue.

Dans tous les cas, consultez un professionnel de la santé !

Share This