Plus d’une femme d’origine africaine sur dix est concernée par la chute des cheveux. En effet, l’étude présentée par le journal International Journal of Dermatology indique que 11 % des femmes noires sont touchées par la perte de cheveux, contre 5 % des femmes d’origine caucasienne. La perte de cheveux et donc un réel problème chez les femmes noires, affectant leur image, leur estime de soi et leur quotidien. Vous savez à quel point j’aime les traitements naturels, grâce à qui j’ai réussi à ne plus perdre mes cheveux suite à ma calvitie précoce. Cependant, étant un homme blanc, je ne sais pas si cela sera suffisant pour les femmes noires. D’après ma naturopathe (c’est logique me direz vous ! :p), les remèdes naturels sont efficaces pour tous les types de cheveux.

Dans tous les cas, et même si je n’aime pas trop cela personnellement, il existe aujourd’hui des traitements médicaux contre l’alopécie chez les femmes noires, dont beaucoup sont exportés sur le plan international.

=> Voir la liste des produits naturels efficaces contre l’alopécie en cliquant ici <=

Pourquoi les femmes noires sont-elles plus nombreuses à souffrir d’alopécie ?

Il est raisonnable de se poser la question de savoir pourquoi les femmes noires sont davantage affectées par des problèmes de chute de cheveux et d’alopécie que les femmes d’origine caucasienne.

D’abord, il faut savoir que la traction régulière associée au tressage des cheveux ou à la pause de rajouts capillaires impacte sur les bulbes, les forçant à être extraits du cuir chevelu et provoquant l’atrophie des follicules pileux. C’est notamment au niveau des tempes et du front que la chute des cheveux chez les femmes noires est observée.

La deuxième raison qui peut expliquer l’incidence plus élevée d’alopécie chez les femmes noires est le défrisage qui rend les cheveux fragiles et qui est à l’origine de problèmes comme la dermite, par exemple. Attention à vos coiffures donc ! Des cheveux en bonnes santés ont beaucoup moins de chance de tomber que des cheveux fragilisés. C’est là que les remèdes naturels que je conseille généralement peuvent être très efficaces.

Traitement contre l’alopécie chez les femmes noires

Le Minoxidil 2%

Le Minoxidil a été conçu pour lutter efficacement et durablement contre la perte des cheveux. Il s’agit d’un produit relativement bon marché, efficace et facile à utiliser. La formule Minoxidil 2% est celle qui convient en tant que traitement efficace contre la perte de cheveux et l’alopécie chez les femmes d’origine africaine. Il me semble cependant que des femmes utilisent quand même la formule à 5%… mais voyez avec votre médecin. Attention, sachez que bien que le Minoxidil soit efficace, il peut présenter des effets secondaires

L’Aminexil

Tout droit sorti des laboratoires de L’Oréal, le traitement Aminexil antichute promet une prolongation de la durée de vie de 8000 cheveux en 42 jours. Particulièrement efficace, ce traitement contribue à lutter contre l’agression du cuir chevelu, phénomène fréquent en cas d’alopécie chez les femmes noires. Ce produit se présente sous la forme d’une bille roulante et massante qu’il convient de faire rouler sur le cuir chevelu afin de le stimuler. La solution de l’Aminexil est enrichie en oméga 6 et en acides gras, des éléments que l’on trouve naturellement dans lui d’olive par exemple, et qui fortifient le cuir chevelu en augmentant le volume des cheveux.

Traitement naturel : huile de ricin

En cas d’alopécie chez la femme noire, l’huile de ricin est une solution naturelle relativement efficace. Il convient d’appliquer l’huile de ricin sur le cuir chevelu et sur les cheveux crépus quelques heures avant de les laver, de masser l’huile sur le cuir chevelu et de laisser poser avant de procéder au shampooing.

Seul l’huile de ricin ne va certainement pas résoudre vos problèmes d’alopécie. Cependant, combiner avec d’autres remèdes naturels comme le miel, l’huile de coco, l’huile d’olive, la levure de bière ou encore le romarin… vous pourrez avec de bons résultats. Encore une fois, sachez que je ne perd plus mes cheveux depuis environ 2 ans après avoir entièrement revu mon hygiène de vie et soigner mes cheveux avec des solutions naturelles (cliquez ici pour voir les remèdes naturels).

Outre les traitements de lutte contre l’alopécie chez les femmes noires, il est important de savoir que les éléments qui sont à l’origine de ces problèmes sont, dans une certaine mesure, tout à fait contrôlables. Ainsi, en évitant de trop tirer sur le cheveu en le tressant et surtout, en évitant le lissage des cheveux crépus, cela permet de minimiser la perte de cheveux à la base et donc de maximiser l’efficacité des traitements si ces derniers s’avèrent nécessaires.

Share This