Malgré les limites et les interdictions, les individus utilisant des stéroïdes anabolisants sont de plus en plus nombreux en vue d’obtenir ce qu’ils considèrent comme le corps parfait. Ce que peu de gens réalisent, en revanche, est que le fait de prendre ses produits entraîne des effets secondaires, dont la chute de cheveux. Est-il possible d’éviter de perdre ses cheveux en prenant des stéroïdes anabolisants ? Sur quels produits miser pour éviter des dégâts ? Quels produits éviter à tout prix ?

Les stéroïdes anabolisants : responsable de la calvitie ?

Sans appui scientifique, il est très difficile de répondre à la question de savoir si les stéroïdes sont directement responsables de la calvitie. En outre, il est possible de dire que l’association de plusieurs facteurs, dont des éléments d’origine génétique, sont à prendre en considération avant de dire si oui ou non un individu va perdre ses cheveux en prenant des stéroïdes anabolisants.

Ce que l’on sait, aujourd’hui, est que c’est une hormone, la DHT (la dihydrotestostérone), qui est directement impliquée dans l’alopécie androgénétique. Une hormone obtenue par la testostérone et transformée par l’enzyme 5-alpha-réductase. Lors de la prise stéroïdes, la question que beaucoup se posent est : comment est-il possible de diminuer les niveaux de DHT ? Parmi les réponses envisageables, la finastéride s’inscrit dans la liste des médicaments utilisables, dans la mesure où il s’agit d’un traitement préconisé contre la chute de cheveux.

Selon les études, la finastéride permet de réduire les niveaux de DHT jusqu’à 70 %.

Cependant attention, la finastéride est très dangereuse pour la santé (comme tous les autres traitements médicaux) ! Ce qu’il faut savoir, c’est qu’une fois qu’ils sont combinés avec certains produits stéroïdes anabolisants (le déca-durabolin, entre autres), les inhibiteurs de l’enzyme 5-alpha réductase peuvent aggraver les problèmes de calvitie. En outre, ils sont directement impliqués dans la transformation de testostérone en DHT.

Quels stéroïdes favorisent la chute de cheveux ?

En matière de chute de cheveux, les études montrent que les produits qui sont le plus à même d’entraîner une chute importante sont :

Le Winstrol qui, tout comme le Dianabol ou encore le Trenbolone, est un produit à base de finastéride. Selon les résultats, on observe que même les personnes qui ne sont pas prédisposées à l’alopécie androgénétique sont sujettes à la perte de cheveux.

Le Trenbolone, dérivé de la DHT, engendre d’importantes chutes de cheveux, surtout chez les personnes sujettes à l’alopécie androgénétique.

L’Anadrol, est connu pour être à la source de la chute de cheveux, car rapidement métabolisé en œstrogènes et en DHT.

Le Dianabol, qui se présente comme un médicament plus androgénique qu’anabolique, donc particulièrement peu recommandé pour préserver ses cheveux.

Quels stéroïdes prendre pour limiter la chute de cheveux ?

Si la prise de stéroïdes anabolisants est nécessaire, il est possible de limiter les dégâts en matière de chute de cheveux. Parmi les médicaments à privilégier :

Le Deca Durabolin (nandrolone), qui se présente comme relativement inoffensif pour les cheveux. En effet, il convertit le 5-alpha réductase en dehydrin plutôt qu’en DHT. Un traitement qui fait abstraction de finastéride, conseillé pour éviter les effets pervers des stéroïdes anabolisants sur la perte de cheveux.

Le Turinabol qui, en théorie, ne cause aucune perte de cheveux. Néanmoins, il est important de savoir que, s’il est pris à dose élevée, il peut engendrer des effets négatifs sur la perte de cheveux.

L’Anavar (oxandrolone), l’un des stéroïdes les moins androgéniques à partir du moment où il est pris à des doses minimes, à raison de moins de 100 mg.

La question que beaucoup de personnes posent, à juste titre, est la suivante : est-il possible de prendre des stéroïdes tout en conservant ses cheveux ? Évidemment, la réponse à cette question est négative, dans la mesure où, si l’on souhaite conserver des cheveux en bonne santé, mieux vaut ne pas prendre de stéroïdes.

L’un des facteurs essentiels, en matière de perte de cheveux, reste le facteur génétique qui fait que les cheveux sont plus ou moins sensibles à la DHT. Par ailleurs, même si un produit est jugé « inoffensif » par rapport à la perte de cheveux, une dose plus élevée peut engendrer des effets néfastes et faire perdre des cheveux. Quant à savoir si la perte de cheveux est suivie d’une repousse, la réponse se trouve dans le produit utilisé… la plupart des traitements ne permettant pas aux cheveux de repousser, sauf les traitements à base de Minoxidil… que je ne recommande pas non plus (lire mon avis sur le Minoxidil).

Je vous recommande plutôt de vous tourner vers des solutions naturelles pour limiter voir endiguer votre perte de cheveux. J’ai personnellement eu de très bons résultats avec des remèdes 100% naturels pour traiter mon alopécie mais j’avoue ne jamais avoir pris des stéroïdes anabolisants.

Share This