Si votre peau est grasse, brillante ou si vous souffrez d’acné, il est probable que la quantité de sébum que votre corps produit soit très importante. En termes simples, le sébum n’est qu’une substance grasse sécrétée par les glandes sébacées de votre peau. Le terme « sébum » vient du latin ” gras ” : chaque centimètre carré de votre peau, à l’exception des paumes de vos mains et de la plante de vos pieds, est concerné par cette substance à la base protectrice et lubrifiante.

La plupart des individus qui souffrent d’un excès de sébum ont tendance à se concentrer sur son côté négatif, comme sa tendance à faire briller votre visage et son lien avec l’acné et bien sûr, la séborrhée, une mauvaise élimination du sébum qui engendre, au niveau du crâne surtout, des cheveux gras.

Il faut savoir que la présence de sébum est, en réalité, bénéfique pour la peau car elle la protège de la perte d’hydratation. Un autre avantage du sébum est qu’il contient de la vitamine E en grandes quantités, un antioxydant qui protège la peau du vieillissement et de certaines pathologies.

Les dermatologues se questionnent régulièrement quant aux composants du sébum et semblent indiquer qu’il est en rapport avec la constitution génétique des individus. En y regardant de plus près, les chercheurs ont découvert que le sébum contient des triglycérides, des diglycérides, des acides gras, du squalane et du cholestérol – des ingrédients qui, par ailleurs, entrent dans la fabrication des crèmes anti-âge !

La séborrhée : d’où vient-elle ?

La séborrhée est une maladie inflammatoire chronique de la peau, caractérisée par l’accumulation d’écailles de peau grasse. Elle peut donner lieu à des plaques jaunes croûteuses qui causent des démangeaisons. La séborrhée affecte souvent le cuir chevelu. D’autres emplacements incluent le visage, les oreilles, les sourcils et les paupières, le nombril et les organes génitaux. La séborrhée du cuir chevelu est connue sous le nom commun de pellicules.

Le traitement de la séborrhée se fait par l’utilisation fréquente de shampooings antipelliculaires et de stéroïdes topiques si nécessaire. On parle également de dermatite séborrhéique.

Comment lutter contre la séborrhée ?

La production excessive de sébum se traite par voie cutanée, essentiellement. Néanmoins, il existe des traitements visant à lutter contre la séborrhée de l’intérieur : une alimentation saine et équilibrée, le fait de rester à l’écart d’aliments riches en graisses animales et la priorité aux légumes verts contribuent à ralentir la production de sébum. En outre, une cure de vitamines et d’acides aminés soufrés se présente également comme un traitement efficace.

Sur le plan local, il convient de miser sur un shampoing non agressif. A ce titre, mieux vaut tenir à l’écart les shampoings dits « anti-séborrhéiques » qui ne font que retarder les effets de la surproduction de sébum.

Sébum et calvitie : une relation de cause à effet ?

Lorsque le sébum crée des problèmes au niveau du cuir chevelu et qu’il empêche le développement normal des cheveux, les rendant fragiles notamment, il cause ce que l’on appelle l’alopécie séborrhéique. Il est important de savoir que certains facteurs hormonaux contribuent à ce type d’alopécie, notamment la DHT (dihydrotestostérone) qui stimule la production de sébum par les glandes. Bien que la cause précise de ce phénomène n’ait pas été clairement identifiée, il semblerait que la levure malassezia soit largement en cause dans l’apparition de l’alopécie séborrhéique.

Accompagnée de démangeaisons, la séborrhée évolue par poussées et devient ainsi une maladie chronique. A ce titre, le cuir chevelu n’est pas la seule zone touchée par la maladie qui évolue également au niveau des oreilles, des sourcils, du nez… causant des rougeurs et des sensations désagréables.

Traiter l’excès de sébum passe également par une hygiène impeccable, le cuir chevelu devant rester propre et les produits utilisés devant être choisis avec précaution.

Share This
istanbul escort

istanbul escort istanbul escort