Si la perte de vos cheveux vous préoccupe, n’hésitez pas à consulter un spécialiste et à agir au plus tôt. À un certain niveau de calvitie, il faut alors opter pour la meilleure solution d’implants capillaires pour obtenir des résultats durables et positifs. Pour connaître les différentes options qui s’offrent à vous, je vous propose de découvrir les différentes techniques employées actuellement.

Comment se déroule une greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux, aussi connue comme transplantation capillaire, est avant tout une chirurgie. Il ne s’agit pas d’une intervention opératoire importante. De nos jours, il existe diverses techniques de greffe de cheveux, mais dans tous les cas, le médecin va prélever des follicules pileux dans les zones donneuses sur la tête.

Il en prélève ainsi sur l’arrière de la tête et dans la couronne, qui sont des zones présentant une repousse génétiquement abondante. Les cellules capillaires prélevées sont saines et vont se renouveler facilement. Le spécialiste va ensuite les distribuer sur toutes les zones dégarnies. Dans les lignes suivantes, je vous présenterai alors les techniques de transplantation capillaire les plus courantes.

Quelles sont les techniques de greffe de cheveux existantes ?

Follicular Unit Single Strip ou la FUSS

Le principe est assez simple. Le chirurgien va raser la zone donneuse et découper une petite bandelette sur les zones temporales ou dans la nuque. Cette bandelette va mesurer un à deux centimètres de large, sur une dizaine de centimètres de long. Les deux berges de la peau seront par la suite refermées avec une suture qui deviendra une fine cicatrice. La bandelette sera alors découpée sous microscope, afin de récupérer tous les cheveux et les bulbes qui s’y trouvent. Lors de l’intervention, le chirurgien les replace sur la partie dégarnie une à une, à l’aide d’une aiguille spécialement prévue à cet effet.

Cette intervention se fait en deux temps : le prélèvement et l’implantation. Elle se passe sous anesthésie locale et dure entre trois et cinq heures. Selon l’étendue de la calvitie, vous pourrez effectuer une à trois séances pour obtenir le résultat souhaité. Cette technique est très efficace, car elle permet d’implanter entre 2000 et 5000 greffons par séance. C’est l’une des méthodes les plus utilisées si la calvitie est déjà bien visible. Notez qu’elle offre également un bon rapport qualité/prix. En ce qui concerne la fine cicatrice, aucun souci à vous faire ! Cette technique est adaptée pour les personnes dont la calvitie est modérée ou peu importante.

Follicular Unit Extraction ou la FUE

Une fois que la nuque est rasée, le chirurgien prélève les bulbes en utilisant un petit outil muni d’un mycrocylindre de 1 à 2 mm de diamètre. Il va ensuite les replanter un à un de manière très serrée et décalée, afin d’apporter une densité aux cheveux qui vont repousser. L’intervention qui se fait sous anesthésie locale et dure au minimum cinq heures en fonction du nombre de cheveux à prélever et à implanter. Après l’opération, le patient aura des petites croûtes au niveau des implants durant deux semaines seulement.

Comme pour l’intervention précédente, il faut prévoir une à trois séances selon la densité désirée. Son avantage réside dans le fait qu’il n’y a pas d’incision ni de cicatrice à l’arrière de la nuque. Un atout indéniable pour les personnes qui ne sont pas des adeptes du scalpel. Toutefois, la nuque qui a été rasée restera visible jusqu’à ce que la totalité des cheveux repousse. Par rapport à la technique FUSS, le nombre de cheveux implantés est assez bas. On compte entre 1000 et 1500 greffons implantés.

Cette solution est adaptée aux personnes qui ont un cuir chevelu clairsemé, mais pas chauve. Elle n’est pas conseillée aux calvities importantes, à moins que le patient possède assez de cheveux dans la nuque.

La FUE robotisée

Dans ce cas, le chirurgien doit obligatoirement raser la nuque. Tout comme avec la FUSS et la FUE, il va retirer et réimplanter les bulbes. Toutefois, ce prélèvement se fera au moyen d’un instrument automatique qui va aspirer les bulbes. L’intervention dure de trois à six heures en fonction du nombre de bulbes à greffer. Cette option permet de ne pas abîmer les bulbes, ce qui implique que le taux de survie des greffons est nettement supérieur qu’avec les autres techniques.

La repousse est également bien plus esthétique après la réimplantation. Cependant, elle est un peu plus limitée en termes de nombre de greffons implantés : entre 500 greffons et 1000 au maximum sont prélevés à chaque séance. Cette solution est privilégiée par les personnes qui ont un cuir chevelu dégarni ou clairsemé.

La FUE avec un rasage invisible

Le chirurgien va raser de nombreuses microbandelettes en étage sur la nuque. Les parties rasées seront par la suite cachées par les cheveux qui se trouvent au-dessus. Une fois que les greffons sont prélevés, le spécialiste les replante avec une aiguille spéciale. L’implantation sera très serrée sur la partie frontale et plus espacée à l’arrière de la tête. L’intervention peut ici aussi durer de trois à cinq heures selon le nombre d’implants à greffer. Grâce au rasage des bandelettes, les cicatrices ne sont pas visibles. Toutefois, il n’y a que 500 greffons implantés au maximum par séance. La FUE avec un rasage invisible est réservée aux personnes qui ont un cuir chevelu peu dégarni et qui ne souhaitent pas se retrouver avec la nuque rasée.

En conclusion, les techniques capillaires sont des actes chirurgicaux sérieux, qui doivent uniquement être réalisés par un chirurgien et une équipe spécialisée. Les interventions doivent bien sûr avoir lieu dans un établissement respectant les normes d’hygiène relatives à ce type d’activité. Votre médecin organisera une consultation avant l’intervention, afin de diagnostiquer vos besoins en matière d’implants capillaires. Il doit vous proposer les solutions adaptées à votre cas et définir le nombre de greffons à implanter.

Il a également pour mission de préparer et définir les différentes parties dégarnies pour distribuer de manière logique les greffons. Son savoir-faire doit être reconnu pour vous assurer un résultat optimal, car le sens de repousse des cheveux ainsi que la profondeur des incisions sont primordiaux pour avoir un résultat parfait. Enfin, n’oubliez pas de vous informer sur les techniques de greffe proposées et demandez un devis détaillé.

Share This