Que faut-il savoir sur la greffe de cheveux ?

chute des cheveux chez l'hommeSelon les chiffres de l’ISHRS, 33 000 personnes en Europe sont passées par la greffe de cheveux pour retrouver la chevelure dont elles rêvaient. La greffe de cheveux permet à beaucoup de retrouver une chevelure plus conséquente, mais également la confiance en soi, car la calvitie peut être très mal vécue. La greffe de cheveux s’impose comme un traitement efficace, quoique souvent onéreux, requérant un diagnostic préalable par un professionnel de santé.

A essayer si vous avez déjà essayé comme moi les solutions naturelles et les prothèses capillaires (ou perruques).

En quoi consiste la greffe de cheveux

Concrètement, la greffe de cheveux est une intervention chirurgicale qui consiste à aller chercher dans une zone donneuse, en général la couronne, des cheveux à implanter sur les parties clairsemées ou chauves de la tête. Cela fait plus d’un demi-siècle que la greffe de cheveux est pratiquée, les techniques ayant évolué au cours du temps afin de la rendre plus efficace.
La greffe de cheveux commence par un nettoyage du cuir chevelu, suivi de l’injection d’un anesthésique local sur la zone sur laquelle les cheveux vont être prélevés (la zone donneuse). Aujourd’hui, de méthodes de greffe existent :

La FUE (Follicular Unit Extraction)

L’acronyme de cette opération inclut le terme « extraction », suffisant à permettre à la plupart d’entre nous de se faire une idée quant à la procédure engagée. En termes simples, la FUE consiste à extraire tous les cheveux présents sur un patient par l’utilisation d’un petit instrument circulaire. Le processus est répété jusqu’à ce que le chirurgien le juge nécessaire, ce qui signifie également qu’il peut durer plusieurs jours.
Une fois l’opération terminée, le résultat n’est pas visible immédiatement, puisque les cheveux extraits sont ensuite cultivés pour être ensuite implantés, à raison d’un greffon à la fois. Ils se développent ensuite tout à fait naturellement.

De nombreuses cliniques indiquent à leurs patients qu’aucune cicatrice n’est visible après l’opération. Cela n’est pas tout à fait vrai, car les cicatrices sont quasiment inévitables. Dans la grande majorité des cas, les patients ayant subi une FUE ont des petits points non pigmentés à l’arrière de la tête.

Les cicatrices sont de très petite taille néanmoins et donc très peu visibles. En réalité, il est généralement indiqué que, à moins que le patient ne décide de se raser complètement, les cicatrices seront à peine perceptibles.

La FUE consiste à extraire et à récolter des cheveux provenant de toute la tête, des régions supérieures comme des régions inférieures. Il est dit qu’en fonction des zones dans lesquelles ils sont prélevés, les greffons sont plus ou moins permanents.

Cela signifie en outre, que dans certains cas, les patients ayant subi une FUE peuvent être sujets à une perte de cheveux.

Alors qu’il existe bien évidemment des inconvénients associés à la FUE, les avantages sont conséquents, faisant de ce traitement l’une des deux meilleures options à considérer. La cicatrisation post-FUE a longtemps été discutée, mais à l’évidence, les cicatrices sont petites et peuvent très bien être masquées par de nouveaux cheveux.

Il est à noter également que le temps de récupération associé à la FUE est moindre par rapport à celui de la FUT. Par ailleurs, cette procédure est moins douloureuse.

La FUE est souvent conseillée à des patients jeunes, souhaitant changer de style de cheveux au cours de leur vie. La procédure permet en effet des styles beaucoup plus courts.

La FUT (Follicular Unit Transplant)

La FUT est souvent utilisé comme complément aux procédures de transplantation capillaire. Il s’agit d’une opération plus simple que la FUE, les cheveux étant transplantés du cuir chevelu sur les zones du crâne dégarnies.

La transplantation s’effectue avec des moyens pouvant être jugée comme intrusifs, le chirurgien coupant une bande de tissu de cuir chevelu avant de la transformer en milliers d’unités folliculaires. Ces unités sont ensuite placées stratégiquement autour de la tête, après que le chirurgien ait créé des trous sur les parties touchées par la calvitie.

La FUT s’inscrit comme une procédure complexe dont les résultats sont néanmoins très satisfaisants. La question des cicatrices revient régulièrement à l’ordre du jour, la bande devant être coupée par le chirurgien formant une grande cicatrice autour de la tête. Pour les individus possédant beaucoup de cheveux, cela n’est pas nécessairement un problème. Les choses sont plus délicates, en outre, chez les sujets aux cheveux courts, en raison des problèmes esthétiques que cela peut causer.

La cicatrisation est, en l’occurrence, le principal problème associé à la FUT est la raison principale qui encourage les patients à opter pour l’approche FUE.
Le principal avantage de la FUT est la qualité des cheveux transplantés, en raison de la matière extraite et récoltée. Les cheveux provenant de la zone « saine » de la tête, cette solution s’annonce comme un traitement pérenne, avec peu de chutes par la suite.

En résumé : FUT ou FUE ?

Pour quiconque qui possède quelques informations concernant les transplantations capillaire, la similitude des acronymes FUT et FUE est trompeuse. En réalité, les deux formes de traitement sont très différentes, même si certains s’octroient le luxe de prendre leurs décisions sur la base de leurs propres recherches et préférences personnelles.

Pour synthétiser, il est possible de conclure que la FUE est certainement l’option par excellence choisie par ceux qui souhaitent un style de cheveux plus court à l’avenir, même s’ils ne le prévoient pas immédiatement.

La FUT, en revanche, est un traitement plus général, conçu pour les patients qui préfèrent des cheveux de meilleure qualité, malgré les cicatrices qui accompagnent le traitement. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse par rapport au choix entre FUT et FUE. Mieux vaut en discuter avec un professionnel avant de prendre toute décision hâtive.

Greffe de cheveux : où en est-on ?

Lorsque la calvitie est mal vécue, la greffe de cheveux s’impose comme une solution intéressante, discrète et durable dans le temps. Actuellement, deux techniques sont à la disposition des patients souhaitant passer par la greffe de cheveux : la FUT (méthode de la « bandelette ») et la FUE. Comment faire le bon choix, quels sont les avantages et les inconvénients de chaque méthode ? Quel résultat peut-on escompter ? Combien coûte chaque opération ? Voici un tableau récapitulatif.

FUT (Follicular Unit Transplant)
Technique de la bandelette
FUE
(Follicular Unit Extraction)
Principe Le chirurgien prélève une bandelette horizontale d’une largeur de 1 cm sur 12 à 23 cm de long. Cette bandelette est coupée pour en récupérer les bulbes qui seront ensuite réimplantés dans les zones dégarnies. Les bulbes pileux sont prélevés sur le cuir chevelu avec un outil de 1 à 0,7 mm de diamètre, puis réimplantés sur les zones dégarnies.
Utilisation Très fréquente (90% des chirurgiens d’utilisent)
Les personnes concernées Hommes et femmes

Présentant une calvitie importante

Hommes et femmes

Pas recommandé aux personnes présentant une calvitie importante ; plutôt conseillée pour les petites surfaces à couvrir.

Recommandée aux personnes jeunes

Détails sur l’opération Anesthésie locale

Opération de 2 à 3 heures

De 1200 à 1500 implants prélevés et réimplantés, soit de 3000 à 5000 cheveux.

Anesthésie locale

Opération de 5 à 10 heures, selon la zone à couvrir

Après l’opération Gonflements éventuels

Formation de croûtes sur les points d’impact des implants ; ils disparaissent sous 8 à 10 jours.

Suites post-opératoires plus courtes que pour la FUT et moins de douleur.

Croûtes et rougeurs qui s’estompent en 5 jours en moyenne.

Pas de cicatrice durable

Inconvénients Cicatrice de la bandelette à l’arrière de la tête ; il est possible de la dissimuler avec les cheveux. La zone de prélèvement doit être entièrement rasée.

Opération longue

Risque d’appauvrissement capillaire sur les zones arrière, aux endroits où sont prélevés les implants.

Résultats Visible de 8 à 12 mois après l’opération Rétention des cheveux de 90 à 96%
Prix De 5000€ à 6000€ TTC par opération De 6000€ à 10 000 €

Vous l’aurez compris, les deux solutions sont bonnes mais les prix sont très élevés. Je vous recommande d’abord d’essayer des solutions naturelles. Je vous partage sur ce site de nombreux conseils sur le traitement naturel de la calvitie. Personnellement, je ne perds plus mes cheveux et ils sont aujourd’hui plus épais (pas de réelle repousse cependant). Bien moins cher et bien moins lourd qu’une intervention chirurgicale.

Share This
istanbul escort

istanbul escort istanbul escort