Au cours de la dernière décennie, la robotique a joué un rôle fondamental dans l’avancée des interventions chirurgicales en matière d’implants capillaires. En effet, depuis l’arrivée des robots très puissants et de la technologie de pointe, les opérations se sont semi-automatisées et sont devenues totalement autonomes. La robotique a donc prouvé son utilité et elle ne cesse de séduire les spécialistes de la chirurgie esthétique dans la mesure où son efficacité dépasse parfois la capacité humaine. Comment donc se manifeste le phénomène de la chute de cheveux ? Et comment se passe une greffe capillaire robotisée ? Enfin, quel est le rôle de la robotique dans l’amélioration de la qualité des résultats chez les patients ?

Le phénomène de chute de cheveux

La chute des cheveux est un phénomène symptomatique qui touche une tranche très large de la population : les plus jeunes comme les adultes sont concernés par ce phénomène. En effet, la calvitie est due à la chute intense et spectaculaire des follicules pileux sur les surfaces postérieures frontales et également au niveau du visage, sur le menton et aussi au niveau de la barbe.

Quelles sont les causes de la calvitie?

Aussi, pour la majorité des spécialistes de la greffe capillaire, l’hérédité entre largement en ligne de compte en ce qui concerne l’accélération du cycle de vie des cheveux menant à l’extinction progressive et plus rapide de ces derniers. Enfin, d’autres facteurs quotidiens comme le stress dans le milieu professionnel où des problèmes familiaux pourront également accélérer la perte des cheveux. La chute peut toucher les hommes comme les femmes dans la mesure où les facteurs cités ci-dessus sont très présents dans la société d’aujourd’hui et n’épargnent aucun sexe, bien que les hommes soient statistiquement les plus touchés par ce fléau.

La greffe capillaire par robot automatisé

Pour remédier à ce problème qui préoccupe beaucoup, des opérations de la greffe capillaire se pratiquent dans les cliniques presque dans tout l’hexagone. En effet, l’avancée de la médecine moderne et les progrès technologiques gagnent du terrain et proposent des interventions à la pointe de l’implantation des cheveux. Fini les moments délicats de port des perruques et les arrangements de coiffure pour cacher les endroits nus. Il est aujourd’hui tout-à-fait possible de vivre en toute harmonie avec des vrais cheveux implantés à vie !

Grâce à des techniques très élaborées, le patient se voit implanter des milliers de follicules sur les surfaces touchées par la calvitie par exemple par l’entremise d’une harmonisation entre les espaces natifs et les endroits nouvellement implantés.

Dès lors que la calvitie s’installe ou qu’elle devient embarrassante, la greffe de cheveux apparaît comme une solution peu coûteuse, esthétique, durable et discrète. Trois techniques sont les plus utilisées chez les praticiens : la FUT (ou à bandelettes), la méthode FUE et la greffe robotisée. Avec l’avancée de la chirurgie depuis ces dernières années, les interventions se voient pratiquées sans douleur, sous anesthésie locale et sans éviction sociale notable.

La méthode FUT

Le principe de la méthode des bandelettes consiste à récupérer des bandelettes horizontales de 1 cm de large et allant de 12 jusqu’à 23 cm de long. Ensuite, cette bandelette est micro-coupée pour extraire les bulbes qui sont réimplantés par la suite dans les zones dégarnies. Les zones de prélèvement sont ensuite refermées à l’aide de sutures. Le prélèvement se fait sous anesthésie locale. Cependant, l’intervention malgré son aspect indolore et sans dégâts, laisse tout de même une fine cicatrice linéaire horizontale d’un millimètre de large à l’arrière de la tête.

La greffe robotisée

Avec les nouveaux robots, les spécialistes observent une nette amélioration des résultats. Le nouveau robot mini-invasif ARTAS offre des résultats très satisfaisants, avec des temps de récupération très rapide bien appréciés par les médecins. En effet, l’algorithme identifie les meilleures unités de follicules pour les prélèvements. Aussi, le prélèvement uniforme préserve l’aspect naturel de la zone donneuse du patient. Enfin, la haute résolution d’imagerie digitale offre un visuel qui permet l’identification et le suivi de chaque unité folliculaire.
Ces interventions sont adressées aux personnes qui souffrent d’une chute importante de cheveux. La durée de l’opération est en moyenne de 2 à 3 heures durant lesquelles environ 3000 implants sont extraits puis réimplantés dans les zones dégarnies. Le coût de l’intervention est à la portée des patients, ce qui offre un large panel de choix entre les techniques manuelles et le techniques robotisés très sollicités par les patients. Pour En savoir plus sur le cheveu et la greffe capillaire rapprochez-vous d’un spécialiste en dermatologie comme il y en a dans la célèbre clinique parisienne The Clinic.

Share This