La créatine est une molécule qui ne figure pas sur la liste de produits dopants et dont la vente est autorisée sur le marché, en France. Elle est formulée à base d’arginine, de glycine et de méthionine. Elle est synthétisée dans le corps humain de manière naturelle et, si elle vient à manquer, elle se trouve dans certains aliments comme la viande par exemple. Parmi les avantages notoires de la créatine, le renforcement musculaire, l’augmentation de la force et de la performance sportive qui font que la molécule est prise par des athlètes souhaitant atteindre de meilleurs résultats.

À l’heure où la pratique musculaire est plus populaire que jamais, les hommes (et certaines femmes également) voient dans la créatine, une aide au développement de leur masse musculaire. Néanmoins, cette molécule a été décriée comme étant responsable de la chute de cheveux. Qu’en est-il exactement ?

Créatine et DHT (dihydrotestostérone)

creatineLa relation entre l’alopécie androgénétique et la DHT a été formellement prouvée, la DHT se fixant au niveau des récepteurs des follicules pileux, ne leur permettant plus de produire des cheveux au cours du temps.

La raison pour laquelle l’alopécie androgénétique est plus fréquemment observée chez les hommes que chez les femmes est que la DHT est produite à partir de la testostérone. Néanmoins, il est à noter que tous les hommes ne sont pas logés à la même enseigne par rapport à l’alopécie androgénétique liée à la DHT, certains possédant des follicules pileux plus résistants.

Une étude menée en 2009 sur des joueurs de rugby présente l’évidence que la créatine monohydrate augmente les niveaux de DHT et ce à raison de 56% après une phase de charge de 7 jours seulement. Les marqueurs de DHT se stabilisent après 14 jours, à 40%. Ainsi, la créatine augmente le taux de conversion de testostérone en DHT. Le résultat de cet impact est une perte de cheveux, à terme. Une chute durable, également, dans la mesure où il est difficile d’agir sur les follicules pileux pour leur permettre de reproduire des cheveux une fois qu’ils ont été affectés.

Limiter la chute de cheveux engendrée par la créatine : est-ce possible ?

Alors que vous souhaitez à la fois prendre de la créatine et limiter la chute de cheveux, il faut miser sur une alimentation équilibrée, essentiellement riche en vitamines et en minéraux qui sont, à l’instar du zinc, du magnésium et du fer, réputés pour leurs pouvoirs visant à réduire les niveaux de DHT et donc la chute de cheveux. Je vous recommande également de fortifier vos cheveux en utilisant différentes solutions naturelles afin de limiter la perte. Surtout, évitez d’utiliser un traitement médical comme la Finastéride (un médicament dont le but est d’empêcher la testostérone de se transformer en DHT) car ce dernier semble être dangereux (voir ici).

Il est certain qu’une relation de cause à effet existe entre la créatine et la chute de cheveux, comme les études le montrent. Néanmoins, il est important de se rappeler que la chute de cheveux est accélérée par rapport à des facteurs héréditaires également. Si vous êtes prédisposé à une alopécie androgénétique, vous perdrez donc plus de cheveux qu’une personne qui ne l’est pas.

Je vous conseille aussi la lecture de : Stéroïdes anabolisants : quel impact sur les cheveux ?

Voici une vidéo YouTube de la chaine All Musculation qui parle des effets de la créatine sur la perte de cheveux et donc sur la calvitie !

Share This