Avoir des cheveux brillants au ton sublime, c’est le rêve de tout le monde. C’est possible grâce à une bonne coloration. La question qui se pose est : est-ce que ce genre de soins peut avoir un impact nocif sur les cheveux ? Et bien la réponse est non. Toutefois, le risque est omniprésent. En fait, tout dépend de la façon dont l’opération a été réalisée. Voici justement quelques informations qui pourraient éliminer vos doutes.

Comprendre le fonctionnement de la coloration

Colorer les cheveux consiste à appliquer des produits colorants sur les tiges. Il existe deux techniques de coloration. La première, à base d’oxydation, est destinée aux personnes qui souhaitent changer radicalement de tête. Elle est connue sous le nom de coloration permanente. La seconde technique se révèle être plus soft. Il s’agit de la coloration temporaire. Elle permet de donner une nouvelle nuance aux cheveux. Mais la teinte disparaît au bout de 6 ou 8 lavages.

Puisque les colorants sont à appliquer sur les tiges, ils n’atteignent pas les racines et les cellules de reproduction du cheveu. Le processus de pousse se déroule donc de façon naturelle. Voilà pourquoi, la coloration n’a aucun effet sur la croissance ou bien la santé générale de la chevelure. L’idée qu’elle est à l’origine de la perte de cheveux est bel et bien fausse.

Les risques de la coloration

La coloration constitue toutefois un traitement agressif surtout si elle est faite dans de mauvaises conditions. Par exemple, si le temps de pause n’est pas respecté, les produits chimiques dans le colorant risquent d’abîmer les cheveux. De même, si elle est pratiquée fréquemment, elle va nuire à l’organisation naturelle du cheveu. En effet, sachez que les colorations fréquentes peuvent engendrer la dégradation de la kératine. Or, c’est ce qui rend les cheveux cassants. Le risque qu’ils tombent est optimal.

Cependant, il s’agit d’une fausse chute. Par ailleurs, elle n’est que temporaire, car elle n’a rien à avoir avec la racine ; sauf si vous continuez à maltraiter vos cheveux. C’est le cas si vous continuez à faire de la coloration fréquemment et si vous utilisez des produits de soins de mauvaise qualité. Au final, vous allez détruire complètement votre kératine. Ainsi, il va falloir du temps et beaucoup d’efforts pour la reconstruire et la réparer.

Un diagnostic concret en cas de chute massive et chronique

Nombreuses sont les femmes qui constatent une perte de cheveux après une coloration. Comme il a été indiqué auparavant, la corrélation entre les deux choses est presque inexistante. Ainsi, si vous êtes victimes d’une perte de cheveux importante, il ne faut pas associer le problème à la coloration.

Elle peut être liée à un trouble de santé spécifique comme un trouble hormonal, à une carence en éléments nutritifs ou bien à un traitement médicamenteux. La consultation d’un spécialiste en soins capillaires ou peut-être même d’un médecin est recommandée. Un tel expert peut effectuer un bon diagnostic, de quoi vous permettre de savoir exactement la cause de la perte de cheveux et d’éviter ainsi la calvitie.

Share This