Calvitie Solution

Qu’allez-vous trouver sur Calvitie Solution ?

Il existe de nombreux sites internet qui vous proposent des conseils sur les traitements médicaux de la calvitie. Je vous recommande de les consulter, mais avant cela, savez-vous qu’il est possible d’agir directement sur la perte de cheveux en utilisant des remèdes naturels ?

Lorsque j’ai pris conscience à mes 19 ans que je commençais à vraiment perdre mes cheveux, j’ai décidé de chercher une solution efficace pour enrayer ce début de calvitie précoce. Mon père perd ses cheveux, cela a d’ailleurs commencer pour lui aussi autour des 20 ans. Je n’étais donc pas surpris de voir que cela m’arrivait également. Seulement voilà, entre le savoir et l’accepter … Il y a un monde, surtout à cet âge.

J’ai commencé à utiliser des traitements médicaux 1 an et demi après, ces derniers étaient relativement efficaces, mais j’ai eu des effets secondaires, des démangeaisons au niveau du cuir chevelu notamment, mais aussi des maux de tête. Après un petit passage chez mon médecin, j’ai décidé d’arrêter le Minoxidil et de ne pas essayer d’autres médicaments.

Remèdes naturels pour traiter la calvitie

Mon médecin généraliste m’a conseillé d’aller voir un dermatologue et c’est là que j’ai commencé à avoir quelques pistes pour agir naturellement contre mon alopécie. Je suis donc allé plusieurs fois voir des professionnels de la santé et une naturopathe afin de poser toutes les questions que j’avais sur le fonctionnement du cuir chevelu et la liste des ingrédients écrits en petits derrière les shampoings, etc.

Aujourd’hui, j’ai 26 ans et je ne perds plus du tous mes cheveux. Je ne pense pas avoir eu une vraie repousse de mes cheveux, mais j’ai arrêté de les perdre. Mieux encore, ils sont aujourd’hui, en bien meilleure santé qu’avant et cela se voit vraiment au niveau de leur épaisseur, ce qui masque le trou que je commençais à avoir au sommet de mon crâne.

C’est cela que je vous propose sur ce site internet, des solutions naturelles (mais aussi médicales) pour favoriser la repousse de vos cheveux, mais surtout pour empêcher d’en perdre d’avantages. Vous pourrez trouvé de nombreuses informations sur les remèdes naturels que j’utilise au quotidien sur cette page : Solutions naturelles pour traiter la calvitie.

calvitie solution

UN DOSSIER COMPLET SUR LA CALVITIE

La calvitie est un sujet qui préoccupe les hommes depuis longtemps. De nombreuses sortes de solutions ont été découvertes, certaines se révélaient efficaces, quoiqu’aujourd’hui délaissées. L’application des toiles d’araignées, de la salive de cheval ou du fumier d’oie sur la zone dégarnie en faisait partie. Trouvez dans ce dossier tout ce qu’il faut savoir sur la calvitie, ses causes et traitements.

CALVITIE : QU’EST-CE QUE C’EST ?

La calvitie est une pathologie caractérisée par une perte de cheveux plus importante que d’habitude pendant une longue période. Il est important de savoir que l’homme perd environ 40 à 100 cheveux par jour. Cette perte peut devenir plus abondante durant les changements de saison. Elle se caractérise par un dégarnissement progressif du front au-dessus des tempes et en haut du crâne.

Trois catégories d’alopécie sont connues :

L’alopécie androgénétique désigne une perte de cheveux causée par des facteurs génétiques. Généralement, elle se manifeste à ses débuts au niveau des golfes temporaux et du vertex. Son apparition a souvent un rapport avec l’hormone mâle. Toutefois, ce type d’alopécie peut également affecter la femme.

L’alopécie chronique est due à des facteurs externes. Elle touche généralement les personnes souvent stressées. Elle peut également apparaitre suite à un choc émotionnel. La chimiothérapie peut également favoriser ce type d’alopécie. Cette dernière se traduit par une chute massive et brutale des cheveux sur tout le cuir chevelu.

La pelade concerne généralement les jeunes adultes et les adolescents. Elle touche dans la plupart des cas les cheveux, mais peut également affecter les poils se trouvant dans d’autres zones du corps. La pelade se caractérise par une perte de cheveux en plaques.

LE CYCLE DE CHEVEUX ET LA CALVITIE

Pour mieux comprendre la calvitie, il semble important de parler du cycle de cheveu. Au cours de sa vie, une personne peut avoir 25 à 30 cycles capillaires. Chez les personnes souffrant d’une calvitie, la durée d’un cycle peut être beaucoup plus courte que chez celles ayant un cycle pilaire normal. Cela s’explique par leur sensibilité à l’hormone dihydrotestostérone ou DHT.

La phase la plus longue d’un cycle de cheveu est la phase anagène. C’est la phase durant laquelle le cheveu ne cesse de croitre. Sa durée varie de 2 à 5 ans. Lorsqu’un cheveu arrête de pousser, il se trouve dans la phase catagène. Lorsqu’il est mort, il tombe et laisse sa place à une nouvelle pousse, c’est la phase télogène.

La calvitie touche majoritairement les jeunes de 20 à 30 ans. Elle peut apparaitre dès l’âge de 16 ans. Chez les plus 70 ans, la majorité, soit 70% des  personnes touchées sont des hommes.

UNE PATHOLOGIE HÉRÉDITAIRE

Comme évoqué plus haut, la calvitie peut être héréditaire. N’ayez aucune crainte puisque si votre père est chauve, ce n’est pas obligatoire que vous le deveniez aussi à un certain âge. Il existe bel et bien des personnes ayant des parents chauves qui ne sont pas touchées par cette pathologie.

Pour mieux comprendre l’alopécie androgénétique, sachez que selon une étude récente, l’alopécie n’est pas due à un seul gène. En effet, le regroupement de plusieurs gènes est responsable de la calvitie. De nombreux tests sont nécessaires pour déterminer si le type d’alopécie qui vous touche a réellement une cause génétique.

L’HOMME ET LA CALVITIE

Pour optimiser les chances de guérison, il est important de comprendre les différentes étapes de la calvitie. Sachez d’ailleurs que si vous comptez vous soigner au Minoxidil, plus tôt vous suivez un traitement, mieux c’est. Selon l’échelle de Norwood, la calvitie chez l’homme se développe suivant 7 étapes.

Première étape : vous constatez une légère perte au niveau des golfes temporaux. À ce stade, la prise de suppléments alimentaires est recommandée. La perte peut aussi être due à une mauvaise hygiène de vie, laquelle nécessite donc une amélioration pour arrêter la chute.

Deuxième étape : la perte s’étend sur les tempes et/ou le front. À ce stade, il est conseillé de suivre un traitement à base de Minoxidil.

Troisième étape : vous remarquez un recul important de la ligne frontale et la zone du vertex qui se clairseme.  À ce stade, l’application de Minoxidil, associé ou non à un traitement à la Finasteride est souvent prescrite.

Quatrième étape : vous remarquez que l’espace entre la ligne frontale et le vertex devient de plus en plus petit. Pour arrêter la chute, il est conseillé à ce stade de prendre de la Finastéride et suivre un traitement au Minoxidil. La greffe de cheveux peut aussi être nécessaire à ce stade.

Cinquième étape : c’est ici que vous allez voir s’unir le vertex avec la ligne frontale. La seule solution pour retrouver des cheveux est de faire une greffe.

Sixième étape : à ce stade, la zone supérieure du crâne est entièrement dégarnie. Là également, la greffe de cheveux est la solution pour ne pas paraitre chauve.

Septième étape : la calvitie atteint son plus haut degré avec un affinement de la couronne. Ici la greffe n’est plus la solution, il faut se tourner vers les perruques.

échelle de Norwood

LA FEMME ET LA CALVITIE

Qu’est-ce qui cause la chute de cheveux chez la femme ?

La calvitie est plus courante chez les hommes que chez les femmes. On a vu un peu plus haut que la plupart des cas d’alopécie sont liés à des hormones males. Cependant, la chute de cheveux peut également affecter les femmes. Chez elles, la calvitie est souvent plus facile à traiter, car souvent passagère. Sa cause peut être une simple carence en vitamine. Elle peut aussi être liée à une maladie. Quoi qu’il en soit, il est important de connaitre la cause pour ensuite identifier le traitement le plus adéquat.

Les 3 étapes de la calvitie selon l’échelle Ludwig

L’avancement de la calvitie chez la femme est représenté par l’échelle de Ludwig, l’équivalent de l’échelle Norwood qui est pour les hommes.

Première étape : on commence à constater une ligne clairsemée au niveau de la raie. Pour arrêter la chute, il faut améliorer son hygiène de vie en général et prendre du Minoxidil dosé à 2%.

Deuxième étape : la zone dégarnie au niveau de la raie devient plus visible. Les cheveux s’affinent et se fragilisent. Le traitement au Minoxidil concentré à 2% est recommandé pour freiner la chute.

Troisième étape : la zone au niveau du crâne est dégarnie. À ce stade, la solution consiste à faire une greffe de cheveux et à continuer un traitement au Minoxidil 2%.

échelle Ludwig

Stress physique et émotionnel

Le stress physique et émotionnel est un facteur courant favorisant une chute de cheveux temporaire chez la femme. Un évènement traumatique (accident, cambriolage, maladie, opération, grossesse…) peut avoir un impact sur le cycle capillaire en rendant plus importante la quantité de cheveux qui tombent en phase télogène. L’impact est moins important en cas de stress émotionnel (séparation, décès d’un proche, etc.). La meilleure façon de limiter la chute de cheveux est de prendre du temps pour soi et se relaxer.

Carence en protéines

Un manque de protéines peut aussi provoquer la chute de cheveux chez la femme. Les cheveux peuvent commencer à tomber deux à trois mois après la période de carence. Le traitement le plus facile en cas de calvitie due à un manque de protéines est de se supplémenter en protéine ou consommer des aliments riches en protéines  comme la viande, le poisson, les œufs, etc. Si vous êtes végétarien, les légumineuses peuvent fournir à votre corps une bonne dose de protéines.

Carence en fer

L’anémie est aussi un des facteurs susceptibles de provoquer la chute de cheveux. Vous le savez sûrement déjà qu’elle est généralement due à une carence en fer. Ce manque de fer peut conduire à une perte de cheveux plus ou moins importante. Pour tout remettre dans l’ordre, il suffit de manger des aliments riches en fer ou alors prendre des suppléments à base de fer. Outre la chute de cheveux, l’anémie peut causer des maux de tête et une fatigue chronique.

Carence en vitamine B

L’insuffisance de vitamine B peut également causer une perte de cheveux chez la femme. Pour régler le problème, une supplémentation en vitamine B peut généralement suffire. Si vous préférez les sources naturelles, composez votre assiette avec de la viande et du poisson, légumes et fruits, etc. La Vitamine B permet d’avoir des cheveux en bonne santé.   Cette vitamine présente aussi de nombreux bienfaits pour la santé.

Trop de vitamine A

La vitamine A est essentielle pour la santé, mais trop de vitamine A peut affecter l’état de santé de vos cheveux, voire entrainer leur chute. La dose journalière recommandée est de 5000IU. Si vous dépassez cette dose par la prise d’un complément alimentaire, il suffit de la diminuer pour arrêter la chute de cheveux. Dans le contraire, consultez votre médecin puisque votre calvitie n’est peut-être pas liée à la vitamine A.

Hormones mâles et calvitie

La calvitie touche 2/3 des hommes âgés de plus de 60 ans. Elle est souvent liée aux hormones mâles. Ces dernières sont également visibles chez la femme, mais leur niveau est faible. Une combinaison de gènes et d’hormones mâles favorise alors un dégarnissement au niveau de la raie chez la gent féminine. Chez les hommes, la perte se situe au début au niveau des tempes. Pour résoudre le problème, la prise de Minoxidil ou de Finastéride est souvent conseillée. Les implants capillaires sont aussi une bonne option.

Hormones femelles et perte de cheveux

La calvitie peut aussi avoir un rapport avec les hormones femelles. Voilà pourquoi, la prise de pilules contraceptives provoque chez certaines femmes une chute de cheveux. Les changements hormonaux qui se produisent chez la femme à la ménopause peuvent aussi provoquer une perte de cheveux. La solution consiste à choisir une autre méthode de contraception. Notez que c’est normal de voir des cheveux tomber à l’arrêt de la pilule.

Hypothyroïdie et chute de cheveux

Une glande en forme de papillon se trouvant dans le cou produit des hormones appelées hormones thyroïdiennes qui ont un important rôle à jouer dans le fonctionnement de l’organisme. Lorsque le niveau de ces hormones est en baisse, cela entraine une perte de cheveux chez la femme. Pour réguler la production hormonale de la grande thyroïdienne, la prise d’un médicament spécifique est nécessaire. Cela résout par la même occasion le problème de perte de cheveux.

La maladie lupus et la calvitie

Le lupus est une maladie auto-immune qui se manifeste différemment d’un individu à l’autre. On parle de lupus lorsque le système immunitaire attaque ses propres cellules. La calvitie causée par cette maladie est souvent difficile, voire impossible à guérir. La solution qui s’offre aux femmes souffrant d’un lupus est de porter des perruques.

Baisse significative du poids

La calvitie chez la femme peut aussi être causée par une baisse soudaine du poids. Même si vous avez toujours souhaité de maigrir, cette perte de cheveux soudaine est une conséquence à laquelle vous devez vous attendre. La perte de cheveux peut aussi être liée à une carence vitaminique ou minérale. Il peut aussi provenir d’un trouble alimentaire ou suite à un régime alimentaire.

Chimiothérapie

Si les patients sous traitement chimiothérapiques sont souvent chauves, c’est souvent contre leur gré. En effet, plusieurs médicaments utilisés dans le traitement du cancer provoquent la calvitie. En plus de neutraliser les cellules cancéreuses, ces médicaments s’attaquent malheureusement aussi aux cellules capillaires. Une fois le traitement achevé, de nouveaux cheveux apparaissent, mais souvent ils n’ont pas la même texture que les cheveux tombés.

Syndrome de Stein-Leventhal et la calvitie

Un niveau élevé d’hormones masculines chez la femme peut provoquer ce qu’on appelle syndrome de Stein-Leventhal. Il se manifeste par une prise de poids, risque élevé de diabète, kystes ovariens, problèmes de fertilité, dérèglement du cycle menstruel, apparition de poils au niveau du visage ou autre partie du corps. Pour résoudre le problème, il faut en discuter à son médecin. Il peut vous  prescrire des pilules contraceptives, pratique d’activités sportives, conseils nutritionnels…

Prise d’antidépresseurs et anticoagulants

La prise d’antidépresseurs et anticoagulants peut aussi entrainer la calvitie chez la femme. Le méthotrexate prescrit contre le rhume et les problèmes cutanés peut aussi avoir le même effet. Il est aussi prouvé que la prise de lithium, recommandé pour le traitement des troubles bipolaires, favorise la perte de cheveux, tout comme l’ibuprofène. Si vous avez constaté la perte de cheveux depuis le début du traitement à base de ces médicaments, il faut en parler à votre médecin afin qu’il puisse vous prescrire des substitutifs.

Un mauvais traitement des cheveux

Il ne faut pas négliger que certains de nos gestes peuvent aussi être la cause de notre problème de chute capillaire. Tout traitement à base d’huile chaude, cires, défrisage, laques, tresses plaquées contre le crâne peut entrainer une chute de cheveux chez la femme. À eux s’ajoute l’abus de produits chimiques et d’appareils chauffants. Pour que vos cheveux arrêtent de tomber, la meilleure solution consiste tout simplement à arrêter de les maltraiter.

La trichotillomanie et la calvitie

La trichotillomanie est une manie de s’arracher les cheveux. Ce trouble obsessionnel compulsif, quoique rare, existe bel et bien et entraine chez la femme une perte de cheveux. Ce trouble peut se manifester avant l’âge de 17 ans. Il touche plus les femmes que les hommes. La seule manière de soigner cette manie est de suivre une thérapie comportementale.

Utilisation des stéroïdes anabolisants

La prise de stéroïdes anabolisants peut aussi entrainer une chute de cheveux chez la femme. En effet, ces hormones ne sont pas réservées aux hommes. Les femmes peuvent également s’en servir, mais doivent garder à l’esprit que leur utilisation peut entrainer chez elles une calvitie. La repousse peut commencer dès l’arrêt du traitement.

LA CHUTE DE CHEVEUX SAISONNIERS

La chute de cheveux à l’automne préoccupe beaucoup de personnes, les hommes autant que les femmes. Il n’y a pas lieu de paniquer, cela arrive à tout le monde. C’est tout à fait normal de voir des cheveux tomber lors d’un changement de saison. Heureusement, il existe des solutions permettant de maitriser la perte.

Perte de cheveux saisonnière, c’est quoi ?

Le changement de saison est une des causes qui peuvent provoquer une perte de cheveux passagère, mais importante, c’est ce que révèle l’étude réalisée par des chercheurs suédois. Ces derniers ont constaté une chute de cheveux plus significative durant le mois d’octobre et de novembre. Certains chercheurs pensent que la perte de cheveux à cette période est causée par un stress en lien avec la chaleur de l’été sur le cuir chevelu. Heureusement, la chute saisonnière n’occasionne pas une absence de repousse.

Savoir si sa chute est due au changement de saison

Une personne peut perdre environ 50 à 100 cheveux par jour. Une augmentation de la perte peut être observée lors d’un changement de saison. Elle s’aperçoit généralement au niveau de la raie. Celle-ci peut devenir plus large. Si par contre, vous constatez des cheveux qui s’affinent au niveau des tempes ou de la couronne, la perte de cheveux n’est sûrement pas liée au changement de saison. Il faut alors voir avec votre médecin la cause véritable de la chute. Notez que la perte de cheveux saisonnière peut apparaitre en automne et au printemps. Elle est cependant plus importante pendant la saison automnale.

Traitement de la chute de cheveux saisonnière

Pour limiter la chute de cheveux automnale, l’application de la Cystine B6 est conseillée dès l’été. La spiruline peut également aider à prévenir cette perte saisonnière, qui pour rappel est normale chez les mammifères.

REMÈDES NATURELS CONTRE LA CALVITIE

Il n’est pas obligatoire de recourir à la chirurgie ou à des solutions médicamenteuses pour traiter un problème de chute de cheveux. Des solutions naturelles existent bel et bien et permettent non seulement d’empêcher les cheveux de tomber, mais aussi de favoriser l’apparition de nouvelles pousses.

Les avantages des traitements naturels contre la chute de cheveux sont nombreux. On les apprécie pour leur côté économique. Elles sont nettement moins chères que le traitement au minoxidil ou encore à la finastéride, et bien plus abordables qu’une greffe de cheveux. Les solutions naturelles sont également mieux supportées par l’organisme humain. Leurs effets secondaires sont quasi-inexistants.

Il est cependant vrai que pour tirer profit des remèdes naturels contre la chute des cheveux, il faut faire preuve de rigueur et de patience. Les résultats peuvent mettre du temps à apparaitre, mais ils sont durables. Voici quelques remèdes naturels prouvés efficaces contre la perte de cheveux.

Les huiles contre la chute de cheveux

Huile de coco

La plus complète des huiles, cette huile est réputée excellente pour la peau et les dents. Mais elle est surtout connue pour ses bienfaits sur les cheveux. Intégrer l’huile de coco dans sa routine capillaire permet d’avoir de beaux cheveux, à la fois sains et robustes. Cette huile permet de stopper la calvitie et stimuler la repousse.

Huile d’argan

Aussi complète que l’huile de coco, l’huile d’Argan est très bénéfique pour les cheveux. Elle permet aussi d’avoir une peau parfaite. Une fois appliquée sur les cheveux, l’huile d’argan assure un rôle protecteur. En plus d’être protégés, vos cheveux seront plus vigoureux en faisant bon usage de l’huile d’argan.

Huile de moutarde

L’huile de moutarde constitue également une solution naturelle contre la chute de cheveux. Il agit directement sur le cuir chevelu pour favoriser la repousse. Pour plus d’efficacité, il est possible de l’associer avec de l’huile de ricin. L’huile de moutarde prévient la formation des cheveux gris. Elle vous protège aussi des pellicules, qui peuvent être à l’origine de votre problème de santé capillaire, car bouchant les pores.

Huile essentielle de cèdre

C’est une huile à multiples vertus. Parmi ses nombreux bienfaits, il y a celui d’améliorer la santé capillaire et notamment lutter contre la calvitie. Le résultat d’une étude menée en Ecosse sur 86 personnes démontre que la grande efficacité de l’huile essentielle de cèdre dans le traitement de la chute de cheveux et de l’absence de repousse.

L’huile d’olive

Reconnue pour ses propriétés antioxydantes et antibactériennes, l’huile d’olive est une huile intéressante qui permet de multiples applications. Appliquée sur les cheveux, cette huile protège et favorise la repousse. L’olive agit aussi sur le taux du DHT, l’hormone qui est responsable de l’alopécie.

L’huile de ricin

L’huile de ricin figure aussi parmi les solutions naturelles contre la chute de cheveux, parmi les plus efficaces et aussi les plus recommandées. Cette huile freine la chute de cheveux et améliore la santé du cuir chevelu. Elle peut être mélangée à d’autres types d’huile comme l’huile d’olive ou l’huile de coco pour un meilleur effet sur les cheveux.

Végétaux et plantes contre l’alopécie

Oignon

L’oignon est un aliment riche en vertus. Il peut guérir de nombreux maux, y  compris la chute de cheveux. Utilisé sous forme de jus, l’oignon permet de favoriser la pousse en stimulant la circulation sanguine au niveau du cuir chevelu. L’oignon n’agit pas que sur les follicules pileux, il peut également venir à bout des pellicules et de l’irritation du cuir chevelu. Des recherches ont aussi révélé que le jus d’oignon a une action bénéfique sur les cheveux blancs.

Ortie

Les feuilles d’ortie constituent aussi un bon remède naturel contre l’alopécie. En effet, elles sont bourrées de vitamines A, B et C, qui sont indispensables pour une meilleure repousse capillaire. Elles favorisent en outre la régénération cellulaire. Il est aussi connu que l’ortie dispose d’une forte teneur en protéines qui contribuent dans la prévention de la calvitie et le maintien d’une bonne santé capillaire.

Fenugrec

Les phytothérapeutes recommandent la consommation de cette plante en cas de manque d’appétit. Les spécialistes capillaires conseillent son utilisation en cas de problème de chute de cheveux. En effet, le fenugrec est réputé efficace pour stimuler la croissance des cheveux et ralentir la chute. Cette plante est particulièrement recommandée chez les personnes victimes d’une alopécie androgénétique.

Romarin

En agissant sur les follicules pileux, le romarin optimise la croissance des cheveux et freine leur chute. Si utilisée régulièrement, cette plante peut vous aider à avoir des cheveux forts, brillants et en bonne santé. Sa consommation régulière permet également de camoufler les petits cheveux blancs, étant donné qu’il a la capacité de foncer la couleur de la chevelure.

Aloe vera

Peu couteux et naturel, l’aloe vera est utilisé dans le traitement de nombreuses pathologies en raison de sa riche et bénéfique composition. En stimulant la circulation sanguine dans le cuir chevelu, cette plante apporte à vos cheveux tous les éléments essentiels à leur croissance et à leur bon développement. C’est un remède naturel efficace contre l’alopécie.

Le Saw Palmetto

Il s’agit d’une variété de palmier originaire de Floride. Ses vertus contre l’alopécie ont été scientifiquement prouvées par des chercheurs. Si le Saw Palmetto est capable de stopper l’alopécie, c’est notamment grâce à une molécule qu’il contient. Disponible sous forme de complément alimentaire, ce composant du palmier a une action rapide et remarquable sur la perte de cheveux.

Autres astuces naturelles pour stopper la chute de cheveux

Vinaigre de cidre

Réputé pour ses vertus minceurs, le vinaigre de cidre est aussi bénéfique chez les personnes souffrant d’une alopécie. En favorisant la circulation sanguine du cuir chevelu, cette solution naturelle permet d’assainir les cheveux et leur redonner de l’éclat. Le vinaigre de cidre est un remède efficace contre les pellicules qui peuvent inhiber la croissance des cheveux.

Le thé vert

Si vous cherchez une solution naturelle contre la chute de cheveux, vous pouvez aussi porter votre choix sur le thé vert. Les vertus de cette boisson contre l’alopécie sont approuvées par les scientifiques. Le thé vert agit sur la cause de la chute de cheveux, en vous aidant à combattre la dépression et le stress qui en sont les premiers responsables.

Le miel

Un aliment complet aux multiples bienfaits, le miel figure aussi parmi les meilleures solutions naturelles contre l’alopécie. En plus d’hydrater les cheveux, le miel favorise la repousse et améliore la santé des cheveux.  Il vous aide à prévenir la chute de cheveux causée par les pellicules qui empêchent ces derniers de respirer.

Vitamine et Zinc

Le Zinc fait partie des compléments alimentaires aux meilleurs effets sur les cheveux en cas d’alopécie. L’insuffisance de l’apport en zinc peut avoir un impact négatif sur la santé et la qualité de vos cheveux et peut même entrainer leur chute.  Outre le zinc, il faut aussi penser à l’apport en vitamine B6 qui est essentiel pour limiter la perte des cheveux et avoir une bonne santé capillaire. Il est aussi prouvé que le magnésium, la levure de bière et la spiruline contribuent dans la lutte contre la perte de cheveux.

 

 

Recevez gratuitement mes conseils

Recevez gratuitement mes conseils

Recevez chaque mois un email comprenant tous mes derniers conseils et articles afin de ne plus rien rater. Je respecte votre vie privé et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Merci. Vous allez recevoir mes conseils.